Ondorama logo

Ondes électromagnétiques : ne négligez pas l’impact des basses fréquences sur votre santé !

Les basses fréquences (BF) ou extrêmement basses fréquences (EBF) ont un impact aujourd’hui reconnu sur la santé des enfants comme des adultes avec de multiples effets.

Premier point sur lequel vous devez être vigilant : la présence de lignes à haute et très haute tension à proximité de votre maison ou de votre lieu de travail.

Les basses fréquences, de 1Hz à 10Khz, concernent le transport d’énergie :

  • à l’intérieur : ce qui a trait à l’installation électrique de la maison, des bureaux, commerces, bâtiments industriels
  • à l’extérieur : les lignes à moyenne, haute et THT (de 230V à 400 000V), les transformateurs de quartier et dans ces transformateurs, les concentrateurs pour les nouveaux compteurs Linky

Ces basses fréquences génèrent un double champ : électrique exprimé en V/m (se traite assez facilement), magnétique exprimé en nT, champ pour lequel seule la distance de sécurité est la solution.

Lignes HT et THT trop proches lieux de vie et de travail

Lignes à haute et très haute tension : quelles distances de sécurité ?

Première question à vous poser si vous constatez la présence d’une ligne à haute ou très haute tension à proximité d’une maison ou d’un terrain : est-ce qu’il y a un danger pour ma santé ?

La réponse est potentiellement oui car il est nécessaire de respecter des distances de sécurité pour vous préserver :

  • 1 mètre pour 1 000 volts  
  • 20 mètres pour 20 000 volts
  • 225 mètres pour 225 000 volts

Voici quelques exemples de ce qui peut impacter votre santé et quelles sont les distances de sécurité à respecter :

  • lignes 400 000 V : 400 mètres
  • ligne 63 000 V : 63 mètres
  • transformateur EDF : 8 mètres
  • voie ferrée classique : 50 mètres
  • voie ferrée TGV : 100 mètres

Ces champs EBF se retrouvent également à l’intérieur des maisons, puisant leur source dans les appareils électriques de la vie quotidienne que sont les lampes, appareils électro-ménagers, radioréveils, ordinateurs, téléphones portables…

Lignes HT et THT trop proches lieux de vie et de travail

Ondes électromagnétiques : quels effets sur la santé ?

Que l’on s’en rende compte ou pas, l’électricité interagit avec notre corps :

  • Notre corps est fait de 70 % en masse et même 90 % si l’on prend le nombre de molécules en référence. Les ondes électromagnétiques traversent notre corps, d’où la nécessité de renouveler l’eau de notre corps en buvant de l’eau. Attention à choisir de l’eau faiblement minéralisée qui a un résidu à sec inférieur à 100mg/l et un PH inférieur à 7 (Mont Roucous, Rosée de la Reine).
  • Notre sang contient du fer qui réagit au champ magnétique, ce qui peut provoquer l’apparition de radicaux libres.
  • Un chercheur américain, Joseph Kirshvink, a démontré la présence de cristaux de magnétite dans notre cerveau et nos articulations : les cellules n’en contenant pas se laissent traverser sans absorber, celles qui en contiennent peuvent absorber jusqu’à 30 %.

Selon le CRIIREM (Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électro magnétiques non ionisants), les effets physiopathologiques de longues durées d’exposition à des niveaux de champs faibles sont multiples :

  • comportementaux : irritabilité, tension nerveuse, contractures, problèmes de sommeil, rythmes circadiens perturbés, agressivité, fatigue…
  • physiopathologiques : 24 études réalisées en Europe et aux USA, reconnues par la communauté scientifique internationale, confirment les effets suivants au-delà de 0,4 µT (microtesla) :
    • augmentation des risques de cancer et de leucémies chez les enfants
    • perturbation des défenses immunitaires,
    • modifications génétiques : perturbations dans la synthèse des protéines impliquant des modifications dans la transcription de l’ADN et de l’ARN.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) et le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) considèrent que les champs électromagnétiques sont potentiellement cancérigènes pour l’homme, comme le plomb et l’essence.

Que disent les normes ?

Les normes françaises datent de 2002, en lien avec les normes établies par l’ICNIRP (International Commission on Non-Ionizing Radiation Protection / Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants). Ces normes restent très permissives.

Pour les champs électriques, les valeurs autorisées en France sont de 5 000 volts par mètre. Mais des études indépendantes parlent de 10 V/m.

Pour les champs magnétiques, qui s’expriment en nanotesla ou microtesla, les normes françaises s’établissement à 100 000 nanotesla, mais à seulement 200 voire 50 nT selon les normes Bio-Initiative, définies à la suite du travail de nombreux experts indépendants en 2007 puis 2012.

Posez le diagnostic avec Ondorama

C’est pourquoi les diagnostics dans les habitats, tels que les effectue Ondorama, utilisent des valeurs qui s’appuient sur les préconisations suivantes, prenant en compte les valeurs les plus faibles :

  • 2 rapports Bio-Initiative 2007 (1 500 études scientifiques compilées) et 2012 (1 800 de plus)
  • biologie de l’habitat allemand, suite une conférence internationale en juin 2000 à Salzburg sur « l’implantation des stations relais, coordonner la science et la santé publique »
  • résolution 1815 de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe en 2011 qui préconise l’application du principe ALARA « as low as reasonably achievable » « aussi bas que raisonnablement possible » aussi appelé principe de précaution : 0,6V/m pour les HF avec objectif de réduire à 0,2V/m. Déclaration sur la potentialité cancérogène des ondes électromagnétiques.
  • la loi Abeille, de la députée Laurence Abeille qui a permis d’interdire le Wi-Fi dans les crèches dès 2013 et qui fixe un cadre pour l’exposition des travailleurs aux ondes électromagnétiques depuis le 1er janvier 2017

Pour vous préserver de tout risque d’électrosensibilité en lien avec les courants électriques ou électromagnétiques, il est donc important de veiller au respect des distances de sécurité.

Ondorama vous propose un état des lieux avant un achat immobilier ou si vous souhaitez faire le point sur votre habitat actuel. Après un audit détaillé, ses deux consultants préconiseront des solutions concrètes de correction et de protection.

Pour prendre contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *